IRONWOOD,STEPCRAFT,EAS,MAKKO,GALAAD,Portiques CNC,KRESS,fraiseuse NUMERIQUE,découpe  Jet d'eau,tables à dépression,Tables rainurées,accessoires,moteurs HF,Moteurs broche,Pompes à Vide,imprimante 3D,fraises,commandes numérique

 

  Accueil » Catalogue » F A Q (Foire aux Questions) » LES LOGICIELS Mon compte  |  Voir panier  |  Commander  |  Contactez-nous   


 






 
 

LES LOGICIELS pour CNC

Voyons ce que nous avons ici

 Quelques explications techniques:

De nombreux clients nous demandent des spécifications concernant la 3D 2D et surtout la 2.5D
nous allons essayer d'expliquer ces différences et leurs rôles  ainsi que les "appareils" inhérents.

Logiciels 2D 3D pour CNC

 En fonction des logiciels le terme 2D peut représenter soit la zone de mise en plan, soit une limitation à deux dimensions de l’espace de travail 3D. Cette limitation de l’espace peut être utilisé, par exemple temporairement pour faciliter la construction spatiale des éléments, ou de manière permanente pour la sauvegarde d’une cinématique plane dans un espace 3D.
Si le passage 3D au 2D ne pose plus aucun problème, le contraire est moins évident. Des recherches sont en cours et bientôt il sera possible de récupérer automatiquement les vieux plans sur calques.

Bien que la représentation 2D de modèles 3D soit parfaitement maîtrisée, et qu'il soit très facile d'obtenir des vues "plane" d'un modèle ou d'un assemblage 3D visuellement valable pour le néophyte, la mise en plan, est toujours laborieuse. Parent pauvre de la CAO, la mise en plan peine à évoluer, voire régresse fortement pour certains logiciels.

Formats d’échange standards parmi les principaux

  • DWG (Drawing )(2D)
  • DXF (Drawing eXchange Format)(2D)
  • IGES (Initial Graphic Exchange Standard)(3D)
  • STEP(STandard for the Exchange of Product model data en anglais)(3D)

DWG est le format des fichiers de dessins Autocad un logiciel de la société Autodesk
Le format est devenu un standard dans l'industrie.
Le logiciel AutoCAD signale lorsque un fichier n'est pas créé par un logiciel ayant payé des royalties à son créateur.
DWG est l'abréviation de DraWinG (littéralement dessin, en architecture c'est un plan).

DXF est un format de fichier utilisé pour le transfert de données du type vecteur. Il contient de l'information pour la visualisation des données graphiques et est supporté par presque tous les logiciels graphiques. Il y a beaucoup de méthodes pour enregistrer les données des attributs des objets graphiques par le format DXF et aussi pour lier des objets DXF à des attributs externes. Presque tous les logiciels sig, CAD et graphiques peuvent importer avec succès ce format à cause des standards.

IGES est directement importable dans les logiciels de CAO. Ce type de format d'export présente une universalité assez forte dans le domaine des CAO 3D orientées surfacique et filaire. L'export porte ici sur la définition mathématique de la surface qui conserve ainsi toutes ses propriétés initiales.

STEP a été créé dans l'unique but d'incarner un modèle permettant de caractériser un produit sous toutes ses facettes, et ce durant toutes les phases de son cycle de vie. Son utilisation peut s'avérer rédhibitoire au regard du volume titanesque de pages décrivant la norme (quelques 700 pages, en nombre toujours croissant), toutefois des outils existent et prouvent chaque jour son utilité. Pour assurer une réelle communication par les données par une interopérabilité entre les différents outils-logiciels métiers intervenant à chaque instant de la vie du produit, il est clair que c'est ce type d'outil qu'il faut déployer.


De quels LOGICIELS a t-on besoin et pourquoi ?

On confond souvent DAO et CAO : la CAO n'a pas pour fonction première l'édition du dessin. Il s'agit d'un outil informatique souvent lié à un métier, fonctionnant en langage dit objet, et permettant l'organisation virtuelle de fonctions techniques. Cela permet ensuite la simulation de comportement de l'objet conçu, l'édition éventuelle d'un plan ou d'un schéma étant automatique et accessoire. En DAO, un trait est un trait et le logiciel  de DAO ne permet pas l'interprétation technique de l'ensemble.

Afin de pouvoir réaliser une pièce à l'aide d'une MOCN (Machine Outil à Commande Numerique) il faut en comprendre les processus.

Une MOCN , dans la plus part des cas, à besoin :

 D'un  post-processeur

Un post-processeur permet de traduire le langage d'une FAO (programme, logiciel de fabrication assistée par ordinateur), le processeur, vers une MOCN (machine-outil à commande numérique). En effet, une FAO crée un fichier qui n'est pas directement assimilable par la MOCN. Il est essentiel de traduire ce fichier pour créer un nouveau fichier exploitable pour la MOCN. Ce fichier est au format [ISO], dit aussi G-Code, qui est supporté par la plupart des machines. Chaque constructeur de MOCN a ses spécificités qui nécessitent des adaptations de post-processeurs. Chaque logiciel de FAO a lui aussi ses propriétés qui font que le post-processeur d'un logiciel A ne sera pas le même qu'un post-processeur d'un logiciel B pour la même machine outil
Par exemple :

  LANCELOT (Nom du module inclu dans  GALAAD) est un programme Processeur 
En effet LANCELOT permet d'entrer toutes les informations nécessaire à l'usinage , d'en faire une simulation et de traduire les instructions provenant d'un logiciel de dessin DAO en G code , lisible par le contrôleur (Boite électronique commandant les moteurs pas à pas entr'autre .)

Donc pour réaliser un objet il faut


UN LOGICIEL DE DESSIN (DAO) + Logiciel PROCESSEUR (Ex: LANCELOT) -L'ensemble GALAAD assurant le tout.(Cliquez ICI pour en savoir plus sur GALAAD)
Certains logiciels processeur comme WIN PC lisent 
directement les fichiers aux différents formats DAO  (Selon leur gamme) LIGHT , Economy (Nommé auss iWiN PC USB) ou PRO par exemple .(Mais ne permet pas de dessiner) Dès que vous envisagez de la 3D  il est indispensable que vous ayez un logiciel de dessin (DAO) dessinant et exportant au format IGES ou STL les données , ou bien que vos fichiers à importer le soient à ces  formats !
Dans ce cas vous devez avoir un logiciel post processeur capable d'importer le format DXF au minimum et IGES au mieux .

(GALAAD par exemple est un tel logiciel)

Le but de la fabrication assistée par ordinateur ou FAO est d'écrire le fichier texte contenant un programme de pilotage d'une machine-outil à commande numérique. Ce fichier va décrire précisément les mouvements que doit exécuter la machine-outil pour réaliser la pièce demandée. On appelle également ce type de fichiers : blocs ISO.

La conception de la pièce à frabriquer est réalisée à l'aide d'un logiciel de Conception assistée par ordinateur (CAO) : on nomme le fichier ainsi obtenu "modélisation 3D" ou encore "DFN" pour Définition de Formes Numérisée. Cette modélisation en trois dimensions de la pièce à réaliser est ensuite « exportée », c'est-à-dire sauvée depuis la CAO dans un fichier intermédiaire en utilisant un standard d'échange comme IGES, STEP, VDA, DXF ou autre. Certains outils de FAO sont capables de relire directement les fichiers des grands fournisseurs de CAO. Dans d'autres cas, la CAO et la FAO sont complètement intégrées et ne nécessitent pas de tranfert. Pour ces progiciels, on parle de CFAO.(GALAAD est un tel logiciel).

La modélisation 3D étant importée sur le logiciel de FAO puis relue par celui-ci, il est possible de passer à la programmation des parcours outils, le cœur de l'activité de la FAO. Le programmeur crée les parcours en respectant les choix d'outil, les vitesses de coupe et d'avance, et les stratégies d'usinage à mettre en œuvre. Le logiciel de FAO "plaque" les trajectoires des outils choisis sur la modélisation 3D et enregistre celles-ci sous forme d'équations. Les logiciels les plus évolués sont ensuite capables de reproduire graphiquement (visualisation volumique) l'action des outils dans la matière, permettant ainsi au programmeur de vérifier ses méthodes d'usinage et éviter a priori les collisions sur les machines-outil.

La dernière étape consiste, depuis le programme de FAO ainsi élaboré et vérifié, à générer les blocs ISO pour la machine outil. Ce programme est appelé un Post-Processeur. Il existe également des programmes indépendants pour effectuer la vérification directement à partir des blocs générés par le Post-Processeur. Le fichier ISO obtenu est transmis et exécuté par la MOCN (Machine Outil à Commande Numérique)










 



 



 

 
IRONWOOD S à R L - RCS de Limoges SIRET n° 79829231400019- TVA Intra Communautaire FR13798292314 - Siège à SAINT-AMAND-MAGNAZEIX (87)
 

© ironwood-distribution.com 2013.
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues par l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation expresse de l'auteur.



Commerce sur Internet par ITIS Commerce V2.i0054